· 

Histoire de chien, histoire de lien

Créer un lien fort avec son chien, une première étape essentielle

Educanis - educateur canin comportementaliste Bordeaux

Régis "Educanis", mon mari, m'a souvent parlé de la relation hors du commun qui peut exister entre un humain et son chien, et de la sienne avec son chien Iver en particulier.

Je voyais bien le regard rempli de confiance qu'avait Iver avec son humain, et la complicité permanente qui les liait. On peut parler du lien qui unit un maître à son chien, de son attachement sans faille mais c'est une chose de le dire et l'éprouver est une expérience hors du commun.

 

J'avais déjà consacré beaucoup de temps à plusieurs de nos chiens, les nourrissant, jouant à la balle avec eux sans jamais avoir réussi à développer un vrai lien, si ce n'est la relation d'un maître à son chien.

D'un autre côté, avec un mari éducateur canin, c'est pas facile tous les jours !

 

J'ai souhaité avoir une chienne à moi, rien qu'à moi et je lui ai demandé de m'aider à travailler cette relation que j'ai voulu nouer avec ma Neige, Border-Collie née en août 2017.

 Elle venait d'un élevage familial, dans une ferme d'élevage de moutons isolée de Dordogne. 

 

Neige est arrivée à la maison à 9 semaines, n'ayant jusque là connu que quelques humains et sa fratrie. Neige s'est révélée très douce et proche de l'humain, mais aussi de nos chats alors qu'elle n'en avait connu aucun !

 

J'ai consacré beaucoup de temps à Neige, à la nourrir, la promener, jouer avec elle etc.  J'ai eu du mal au début à me détacher d'elle, je n'arrivais pas à lui enlever sa laisse en extérieur, de peur qu'elle ne revienne pas. Régis m'a bousculée pour mon plus grand bien et celui de ma puppie, me faisant comprendre qu'il fallait que je lui fasse confiance et surtout que je me fasse confiance. Neige n'avait aucune raison de s'échapper ou de partir loin, puisqu'elle trouverait avec moi tout ce dont elle avait besoin (nous y reviendrons plus tard).

 

Je l'ai donc lâchée, lorsqu'elle avait environ 3 mois, tout d'abord dans un chemin de forêt sans risque (pas de circulation automobile et peu de distractions). Au début, elle préférait visiblement renifler les odeurs que venir avec moi lorsque je l'appelais et il n'y avait rien de plus normal !

Ce moment là et les suivants ont été cruciaux dans la construction de notre relation : il s'agissait pour moi de me rendre plus intéressante que tout le reste ! Je me suis assise sur mon orgueil et mes principes et ai continué à l'appeler d'une voie gaie en m'éloignant en courant et, devinez quoi ? ça a marché ! Pas du premier coup, je mentirais, j'ai eu quelques moments de solitude ;-) mais ça a marché et c'est le plus important.

Récompensée à chaque fois (renforcement positif) avec une friandise au début puis ensuite de manière plus aléatoire en alternant friandises, caresses et jeu, Neige a vite compris que revenir vers moi quand je l'appelais était toujours synonyme de super fête.

 

Ensuite j'ai allongé les distances de rappel, joué à cache-cache, introduit le lancer de balle dès son retour, le tout sans jamais la trahir ou la mettre en situation d'inconfort ou de stress.

Par exemple, le cache-cache n'était là que pour introduire un petit jeu et renforcer notre relation. Si sa recherche devait trop durer je me manifestais immédiatement afin de ne pas la stresser. 

Neige est aujourd'hui adulte, je lui fais entièrement confiance car je sais que si je l'appelle, elle viendra immédiatement quelle que soit la situation, et dans n'importe quel environnement.

 

Au-delà de l'exercice du rappel, nous avons créé un lien indéfectible qui s'est construit à force de temps passé ensemble à s'observer. Si je sais quelle va être sa réaction en fonction des événements, elle aussi sait parfaitement lire en moi et décrypter mon langage corporel sans même que j'aie à ouvrir la bouche. L'humain est tellement prévisible !

 

Je me rends compte aujourd'hui que toutes les actions de notre vie quotidienne avec un chien peuvent participer au renforcement ou non de cette relation : promener son chien paraît banal, mais si on lui accorde de l'attention pendant la balade, si on lui manifeste un intérêt lorsqu'il nous regarde, cela renforce le lien. De la même manière, le jeu est un formidable atout pour développer la relation avec son chien. Même si vous avez oublié de prendre une balle, vous pouvez jouer à cache-cache, lui faire tirer sa laisse, lui lancer un bout de bois ou une pomme de pin... toutes les interactions positives renforcent votre complicité.

 

Bien sûr, cela demande du temps au début, de la patience mais on se rend vite compte que même un court moment passé avec son chien est important à condition d'avoir envie de lui consacrer ce moment. 

 

J'ai aujourd'hui compris ce que Régis me raconte depuis si longtemps quand il parle de relation.

Aujourd'hui, chaque instant passé avec Neige est un plaisir immense. Je n'aurais jamais imaginé à quel point !

 

C'est pas toujours facile d'avoir un mari éducateur canin (il se retourne dans la rue sur tous les chiens !) mais cette formidable complicité construite avec Neige s'est faite grâce à lui et pour ça un grand merci 👍

 

Je vous souhaite à tous de rencontrer LE chien, le compagnon de vos balades boueuses, qui vous fera aimer les sorties par tous les temps, que vous aurez toujours envie d'emmener avec vous, et qui vous fera aussi oublier à tout jamais d'acheter des pantalons blancs 😉

 

Emmanuelle binôme de Neige

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Sandra binôme d'Indy et de Nilou (mercredi, 21 novembre 2018 19:59)

    C'est tellement bien exprimé et tellement ça.
    Je vis des moments tellement bons avec mes chiens que c'est toujours un immense plaisir d'être avec eux. J'aime leur amour inconditionnel, toujours prêts pour moi, toujours plein d'attention et prêts à partager un moment avec moi.
    Merci à vous deux : à Régis pour avoir participé à l'élaboration de cette merveilleuse relation et à toi Emmanuelle pour ces écrits.